en voitureActualités Faits Divers 

Un Français perd des points sur son permis à cause d’un homonyme belge

Patrick Galéazzi a perdu des points sur son permis de conduire à la place de son homonyme d’origine belge Patrick Galazzi, à cause d’un bug informatique.

En septembre dernier, Patrick Galéazzi, retraité, perd ses points de permis de conduire à cause d’un homonyme belge qui multipliait les infractions.

L’automobile belge paye bien ses amendes mais les points s’envolent sur le permis du Lotois

« En juin, je me suis fait flasher avec la perte d’un point, mais quand j’ai reçu l’amende, j’ai constaté qu’il ne restait plus que quatre points sur mon permis au lieu de onze. J’ai demandé un relevé d’information à la préfecture de Cahors, où il y avait sept infractions à mon nom, avec des petits retraits à chaque fois. Le conducteur fautif en Charente a le même prénom que moi, la même date de naissance et une lettre qui diffère sur son nom, à savoir Galazzi », a expliqué Patrick au Parisien.

À chaque nouvelle récidive, l’automobile belge paye ses amendes, mais c’est le Lotois qui perd des points sur son permis.

« C’est une histoire de fou où chacun se passe la patate chaude, peste le Lotois. Il n’y a pas d’usurpation d’identité, donc je ne peux pas déposer plainte », explique le retraité.

Le Lotois a alors décidé de résoudre le problème à sa façon en contactant son homonyme…

Patrick a d’abord contacté la préfecture de Charente-Maritime, avant d’être renvoyé vers le ministère de l’Intérieur, qui lui a ensuite conseillé de s’adresser à l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions. Mais cette dernière renvoie la balle au ministère de l’Intérieur.

Patrick a alors décidé de résoudre le problème à sa façon en contactant son homonyme, qui a reconnu ses infractions.

« Ce ne sont pas de grosses infractions mais il en fait pas mal. Et moi je roule avec 4 points. Bientôt 3 car il s’est fait flasher au mois d’octobre… », s’agace Patrick.

Articles similaires