covoiturageActualités Faits Divers 

La conductrice du covoiturage abandonne sa passagère la nuit en pleine campagne

Le 23 décembre dernier, le transport en covoiturage d’une étudiante a viré au cauchemar.

Venfdredi 23 décembre dernier, Julie, une étudiante de 22 ans décide, pour 90 euros, de faire du covoiturage d’Annecy à Thénac, à côté de Saintes en Charente-Maritime, où sa famille l’attend pour le réveillon.

« Je ne me sentais vraiment pas en sécurité »

Sur la route, la conductrice se trompe plusieurs fois de chemin, roule en excès de vitesse, se fait flasher, et insulte les autres passagers.

« Je ne me sentais vraiment pas en sécurité. Surtout qu’un des passagers à l’arrière était complètement ivre », raconte Julie.

Julie se retrouve en pleine campagne en pleine nuit

Julie se rend compte que l’adresse rentrée dans le GPS est située dans le village homonyme de Thénac… en Dordogne. En effet, depuis deux heures, elle devrait déjà être arrivée en Charente…

« La conductrice nous a regardés et nous a dit que peu importe, elle allait à ce Thénac-là, point. Tant pis pour nous », explique Julie qui indique que la conductrice s’était trompée de Thénac…

Julie demande alors de descendre et se retrouve en pleine campagne en pleine nuit.

Elle attend un taxi pendant deux heures avant de rejoindre Bergerac où elle dormira dans un hôtel.

Le lendemain, Julie a pris un train, arrivant au bon Thénac à 15 heures !

Le trajet lui a coûté 240 euros et la conductrice a refusé de la rembourser !

Articles similaires