Actualités Nature 

Un pigeon voyageur s’est trompé de route et a parcouru 6 000 km !

Bob, un pigeon voyageur anglais lâché sur l’île de Guernesey, s’est trompé de direction et s’est retrouvé en Alabama, à plus de 6 000 kilomètres de chez lui.

Depuis trois semaines, un colombophile britannique était sans nouvelles de « Bob », l’un de ses pigeons voyageurs.

Le volatile, âgé de quatre ans, avait été lâché sur l’île de Guernesey, au large des côtes de la Manche et devait revenir à Gateshead, près de Newcastle, dans le nord-est de l’Angleterre.

Le pigeon serait posé sur un navire

Le pigeon aurait suivi d’autres pigeons et à bout de force se serait posé sur un bateau, pour finir son voyage… en Alabama aux Etats-Unis, à plus de 6 000 kilomètres de chez lui.

Le volatile a été retrouvé par un habitant de l’Alabama qui l’a confié à un refuge qui a retrouvé le propriétaire, grâce aux deux bagues électroniques accrochées aux pattes du pigeon.

Une visioconférence a même été organisée entre l’Angleterre et les États-Unis avec les soigneurs du refuge. 

« Il était couvert d’huile, il a peut-être voyagé sur un pétrolier », a précisé l’un des soigneurs de l’établissement à la BBC.

Le pigeon va bientôt retrouver son nid anglais

Le jour du lâcher à Guernesey, le pigeon avait 640 kilomètres à parcourir, à vol d’oiseau, pour retrouver son pigeonnier situé dans le nord-est de l’Angleterre.

« Si ce pigeon s’est trompé de direction, c’est probablement parce qu’il a dû en suivre d’autres, mais qui n’allaient dans la bonne direction, confie le colombophile. Le pigeon était sans doute désorienté. La chaleur peut aussi avoir joué un rôle. Et une fois au-dessus de la mer, impossible pour lui de se poser pour boire et manger. Il a dû s’épuiser et a cherché un point de chute. »

Cette hypothèse expliquerait que le pigeon a voyagé sur un navire.

Le pigeon va continuer de se remplumer outre-Atlantique et prendra ensuite l’avion pour retrouver son nid anglais.

Articles similaires