Actualités Nature Sport 

Une première : un parapentiste s’est élancé depuis l’Everest

C’est la première fois qu’un parapentiste s’envole depuis L’Everest. Un exploit.

Pierre Carter s’est élancé en parapente la semaine dernière depuis l’Everest.

« C’était un vol magnifique. Au-dessus, puis à travers, et en dessous les nuages », a relaté Pierre Carter suite à son exploit, après s’être élancée du plus haut sommet du monde.

Agé de 55 ans et originaire d’Afrique du Sud, Pierre Carter s’est envolé du col sud de l’Everest, aux alentours de 8 000 mètres d’altitude.

C’est la première fois que le Népal délivre un permis de vol sur ces montagnes

En seulement 20 minutes, il a pu rejoindre le village de Gorakshep, situé à 5 164 mètres d’altitude. 

Les conditions météorologiques ne lui ont pas permis de se lancer du sommet de l’Everest à 8 849 m d’altitude : « Plus vous êtes haut, plus le décollage est difficile, parce que la pression de l’air devient plus importante, et votre voile ne vole plus aussi facilement », a expliqué l’aventurier à l’AFP.

C’est en effet la première fois que le Népal délivre un permis de vol sur ces montagnes.  Jusqu’ici trois vols avaient déjà été enregistrés depuis l’Everest mais tous effectués sans autorisation gouvernementale. C’est donc le premier vol légal.

Un exploit qui va en inspirer plus d’un

En 1988, c’est l’alpiniste et pilote français Jean-Marc Boivin qui avait descendu le sommet en parapente puis en 2001, un couple français l’avait imité en tandem, de la même façon que deux alpinistes népalais en 2011.

Désormais de nombreux parapentistes vont avoir envie de vivre ce challenge.

Articles similaires