Actualités Nature 

Une jeune femme dévoile sa poitrine poilue pour faire évoluer les mentalités

Une jeune femme de 24 ans qui a la poitrine poilue partage des clichés d’elle sur les réseaux sociaux pour faire évoluer les mentalités.

Esther Calixte-Bea, une jeune artiste québécoise de 24 ans, habitante de Montréal, au Canada, désire faire évoluer les mentalités.

Poilue au niveau de la poitrine, elle a posé en couverture du magazine Glamour qui a choisi 10 femmes pour célébrer la diversité corporelle et faire évoluer les mentalités.

Cette jeune femme, connue sous le pseudonyme «Queen Esie» sur Instagram, possède en effet une pilosité abondante naturelle. Elle partage des photos d’elle et de son torse velu sur les réseaux sociaux afin d’encourager les autres femmes à s’accepter telles qu’elles sont et d’apprendre à s’aimer, sans se préoccuper du regard des autres.

Ses épilations lui faisaient très mal

« Je voulais montrer qu’une femme aussi poilue que moi pouvait être sur un cover (en couverture, ndlr) », a confié Esther Calixte-Béa.

Comme l’explique Deborah Joseph, rédactrice en chef de Glamour UK, Esther Calixte-Béa fait partie de ces personnes « qui habituellement n’ont jamais vu personne qui leur ressemble sur la couverture d’un magazine ».

A 11 ans, Esther Calixte-Béa avait une pilosité abondante et avait déjà commencé à s’épiler.

Durant son adolescence, elle refusait systématiquement d’aller à la piscine et vérifiait toujours que ses vêtements la recouvraient bien.

Ses épilations lui faisaient très mal.

« C’est la meilleure chose que j’ai jamais faite« 

« En 2019, je me suis demandé pourquoi mon corps réagissait comme ça si c’était normal que les femmes enlèvent leurs poils. C’est là que j’ai décidé de les garder, et de les assumer », a-t-elle expliqué.

Ensuite, elle a abandonné les crèmes dépilatoires, les rasoirs et les pinces.

Née d’une mère haïtienne et d’un père ivoirien, elle a appris récemment que certaines de ses ancêtres de la tribu Wè, en Côte d’Ivoire, étaient aussi poilues.

«C’est la meilleure chose que j’ai jamais faite, car je me sens plus sexy et à l’aise dans ma peau», indique-t-elle.

« Je veux simplement montrer qu’on a le choix de se raser ou non », conclut-elle.

Articles similaires