EssenceActualités Faits Divers 

Pénurie d’essence : les décisions qui font peur

Face aux difficultés d’approvisionnement d’essence des stations-service, certaines préfectures prennent des décisions insolites…

Le préfet des Vosges a pris la décision d’interdire pendant quatre jours la vente de carburant en bidon ou jerrican à cause de la pénurie d’essence.

Plusieurs raffineries TotalEnergies et Esso-ExxonMobil ont décidé d’être en grève. Ainsi de nombreuses stations-service ont fermé : un tiers d’entre elles rencontreraient des difficultés d’approvisionnement.

Les automobilistes remplissent donc des bidons et jerricans par crainte d’une pénurie totale de carburant.

Face à ce phénomène de sur-stockage, certains préfets ont décidé de prendre des décisions radicales. Ainsi, le préfet des Vosges Yves Séguy a annoncé le 7 octobre dernier, l’interdiction d’acheter de l’essence en bidon ou jerrican pendant quatre jours.

« Dans les Vosges, des difficultés d’approvisionnement en carburant sont aggravées par un afflux massif des usagers vers les stations. Le préfet a décidé d’interdire la vente et l’achat de carburant dans tout récipient de type jerrican ou bidon du 8 au 12 octobre 2022 », a indiqué la préfecture sur les réseaux sociaux.

Dimanche, sur BFMTV, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher a appelé les Français à faire preuve de « responsabilité ».

« J’invite chacun à faire preuve de responsabilité, il n’est pas besoin de faire des sur-stockages. Il faut faire son plein quand on en a besoin et pas nécessairement par anticipation puisque cela contribue à complexifier les choses », a-t-elle lancé.

Articles similaires