Faits Divers 

Dire à un homme qu’il est chauve est devenu du harcèlement sexuel au Royaume-Uni

Un homme a été traité de chauve par son ancien employeur au Royaume-Uni. Les juges ont estimé que les qualificatifs relevaient du harcèlement sexuel.

Un tribunal anglais a décidé ce mercredi 11 mai dernier que dire a un homme qu’il est chauve releve du harcèlement sexuel.

Tony Fine qui a travaillé pendant 24 ans pour la British Bung Compagny a été licencié en mai 2021. L’électricien a ensuite porté plainte contre l’entreprise.

« Connard chauve »

Selon lui, il a été victime de harcèlement sexuel lors d’une dispute avec un supérieur hiérachique deux ans plutôt. Ce dernier l’aurait qualifié de « connard chauve ».

La victime a déclaré au tribunal qu’elle avait été plus blessée par le commentaire sur son apparence que par l’insulte. « Il est difficile de ne pas considérer que le supérieur hiérarchique du plaignant a prononcé ces mots-là dans le but de porter atteinte à sa dignité et de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant et offensant pour lui », a jugé le tribunal.

Tony Fine obtiendra des dommages et intérêts

Cette attaque « était volontaire et faisait référence au sexe du plaignant », a-t-il poursuivi. En effet, les trois membres du tribunal ont attesté que la calvitie est beaucoup plus répandue chez les hommes que chez les femmes. Ils ont donc estimé « qu’elle est intrinsèquement liée au sexe ». Tony Fine obtiendra des dommages et intérêts.

Articles similaires