OVNIActualités Nature, Sciences & Santé 

Etaient-ce des ovnis ? : 9 cas « inexpliqués » en région parisienne

9 cas étranges d’objets non identifiés dans le ciel ont été rapportés en région parisienne. Explications…

« Objet en forme d’assiette » tournant sur lui-même, disque « changeant de forme », « forme triangulaire » avec une « vitesse vertigineuse »… Le Geipan, Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés, a recensé plusieurs cas « étranges » en Île-de-France.

Ce service du Centre national d’études spatiales (Cnes) basé à Toulouse analyse scientifiquement les signalements de « phénomènes aérospatiaux non identifiés ».

Il est chargé de recenser et d’étudier – avec une méthodologie sérieuse et scientifique – les phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN), ce que l’on appelle plus communément OVNI (Objet Volant Non Identifié), un terme ayant « le double défaut de parler d’objet, alors qu’il ne s’agit pas toujours d’un objet, et surtout d’avoir une connotation de soucoupe ou extra-terrestre« .

8 000 témoignages, représentant 3 000 cas d’observations

Au niveau national, le Geipan a collecté près de 8 000 témoignages, représentant 3 000 cas d’observations.

Le service rassemble des agents du Cnes et collabore avec des gendarmes, des policiers, divers experts mais aussi une vingtaine d’enquêteurs bénévoles, « sélectionnés et formés« .

Ses missions : collecter les signalements, analyser les témoignages pour tenter d’expliquer les phénomènes, et enfin informer le public.

Le Geipan met ainsi en ligne sur son site l’ensemble de ses archives, avec des témoignages anonymisés et classés selon leur niveau d’étrangeté.

La plupart des cas trouvent des explications rationnelles : 62% sont en effet liés à « des méprises ou des erreurs de perception » (ballon météo, avion, drone…) et 34% des observations se révèlent inexploitables « par manque d’éléments« .

Il reste toutefois environ 4 % d’observations « inexpliquées » à ce stade.

En Île-de-France, on trouve un total de neuf cas classés dans les catégories « étranges à très étranges« . Les trois départements les plus concernés sont la Seine-et-Marne, les Yvelines et le Val-d’Oise, avec deux cas chacun.

« Un disque brun ou rouge sombre« 

Dans le 77, les deux témoignages remontent à 1994. La première observation provient de l’équipage d’un avion de ligne ayant croisé le 28 janvier peu après 13h, au-dessus de Coulomniers, « un disque brun ou rouge sombre changeant de forme avant de disparaître subitement« .

Si la piste d’un ballon météorologique a été étudiée, le cas reste « inexpliqué« , « avec des témoignages cohérents pour une observation tout à fait étrange« , et ce malgré des contrôles au radar.

Deux hypothèses ont été avancées : celle d’un « phénomène encore inconnu d’optique atmosphérique » et celle d’ »un objet souple » comme un enveloppe de ballon « volant au gré des vents« .

Articles similaires