Actualités Faits Divers 

Convaincus que leur immeuble est « hanté », ils demandent à être relogés

Dix locataires en HLM ont envoyé un courrier au service logement de Fontenay-aux-Roses. Ils souhaitent être relogés d’urgence car ils sont effrayés de vivre dans leur immeuble qui est « hanté selon eux ».

La mairie de Fontenay-aux-Roses, dans les Hauts-de-Seine a reçu un courrier surprenant en ce mois de mai. Dix locataires d’une barre HLM, dans le quartier des Blagis lui demandent un « relogement en urgence« . Ils attestent que « leur immeuble est hanté ».

Selon Le Parisien, « c’est une grande première pour nous », confie Gabriela Reigada, première adjointe au maire de Fontenay-aux-Roses.

« Je ne pense pas que ce soit un motif de relogement »

« Je me rendrai sur place pour voir ce qu’il en est. Mais je ne pense pas que ce soit un motif de relogement », affirme Laurent Vastel (UDI), le maire.

« Le caractère hanté d’un logement ne fait pas partie des critères de décence prévus par la loi », précise maître Rossi-Landi, avocat en droit immobilier.

« Le locataire devrait alors se fonder sur le défaut de jouissance paisible du logement »

« Le décret prévoit que le logement doit assurer la sécurité physique du locataire et le locataire devrait alors se fonder sur le défaut de jouissance paisible du logement », indique Maître Rossi-Landi.

C’est ainsi aux locataires d’apporter la preuve du caractère hanté de l’immeuble via un constat d’huissier… ce qui va être difficile puisqu’il faudra que ces manifestations se produisent en sa présence.

Articles similaires