Actualités Nature, Sciences & Santé 

Cet homme joue du saxophone pendant qu’on l’opère du cerveau

Des chirurgiens ont souhaité que le patient joue de la musique pendant qu’ils l’opéraient afin de s’assurer qu’il préserve toutes ses fonctions neurologiques.  

En Italie, un musicien a subi l’ablation d’une tumeur au cerveau. Au cours de cette opération « extrêmement complexe », ses chirurgiens ont estimé nécessaire que le patient joue de la musique pendant qu’ils l’opéraient afin de s’assurer qu’il préserve toutes ses fonctions neurologiques.  

Dr Borgna a expliqué que son patient désirait préserver ses capacités musicales à tout prix. Le médecin a donc décidé d’avoir recours à « une opération massivement adaptée »

Une « chirurgie éveillée » et musicale

L’homme était donc éveillé et conscient pendant l’opération et jouait du saxophone.

Selon le communiqué de l’hôpital Paidea, l’homme de 35 ans, identifié sous le nom de « GZ », a subi une « chirurgie éveillée » afin de lui retirer une tumeur au cerveau et de s’assurer qu’il conserve encore toutes ses fonctions neurologiques.

« La complexité architecturale du cerveau et sa remarquable plasticité font que le cerveau de chacun est très différent de celui des autres », explique Dr Christian Borgna, le neurologue qui a mené l’opération.

« Chaque cerveau est unique, tout comme chaque personne. La neurochirurgie éveillée permet de cartographier avec une extrême précision, pendant l’opération, les réseaux neuronaux qui sous-tendent les différentes fonctions cérébrales telles que jouer, parler, se déplacer, se souvenir, compter. L’objectif de la chirurgie éveillée est de retirer la tumeur cérébrale ou une malformation vasculaire telle que les cavernomes situés dans des zones spécifiques du cerveau, en préservant la qualité de vie du patient ».

L’opération a duré neuf heures et suscité l’expertise d’une dizaine de professionnels, dont des neurochirurgiens, des anesthésistes spécialisés, des neuro-psychologues, des neuro-physiologistes et des ingénieurs. 

Le patient a joué une chanson du film Love Story de 1970 et l’hymne national italien pendant l’opération

G.Z. a joué une chanson du film Love Story de 1970, et l’hymne national italien pendant l’opération. Aujourd’hui, l’homme se porte bien et aurait de très bons souvenirs de cette opération. Il a raconté « la tranquillité ressentie pendant ces heures ».

« Chaque chirurgie éveillée nous permet non seulement d’obtenir le meilleur résultat en termes d’élimination de la pathologie, mais constitue une véritable avancée, conclut Dr Borgna. Il nous offre chaque fois une fenêtre sur le fonctionnement de cet organe fascinant mais encore à bien des égards mystérieux qu’est le cerveau ».

Articles similaires